Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
EditorialTERRITOIRE

Éditorial : Pour une participation active des habitants en 2023 !

Deux événements récents de notre vie associative nous incitent à méditer sur la question de la participation des habitants à la vie de leur territoire. Ils nous donnent l’occasion de mettre au point une méthode d’action en relation avec les collectivités locales pour cette année qui commence. Il s’agit d’une réunion à Quimperlé Communauté et d’une mobilisation en cours à Moëlan – Kerdoussal.

A ceux qui trouveront dans ce tableau de Mathurin Méheut)  (halage des algues sur l’estran) l’image de la constance qui anime rbbbm nous conseillons d’admirer aussi les anémones et les botrylles évoquant la récompense.

Vie associative : deux points de vue

1/ jeudi 8 décembre : Rivières et bocage était convié à Quimperlé Communauté.

Les causes de l’indifférence grandissante de la population et des associations vis à vis des réunions proposées par Quimperlé Communauté ont été évoquées : complexité technique sentiment d’inutilité constructive ou même d’impression de jouer les faire -valoir ? En tout cas nos élu(e)s nous ont promis d’y réfléchir.

2/ samedi 10 décembre RBBM avait convié ses adhérent(e)s et les citoyens à découvrir l’impact négatif sur le milieu naturel des futurs lotissements de Kerdoussal en compagnie de 2 élu(e)s, que nous remercions ici.

Nous avons pu enfin obtenir une réunion avec madame la Maire de Moëlan le 6 janvier (voir le compte-rendu ici). Ce fut l’occasion d’évoquer les solutions aux problèmes posés par ces deux lotissements, en particulier mieux gérer les écoulements et préserver la qualité des eaux du Merrien.

Nous avons tenté de montrer que nous agissions en qualité de citoyens responsables et non en donneurs de leçons.

Nous le faisons aussi pour en tirer les enseignements pour orienter l’intervention de la commune sur les nombreux projets immobiliers à venir. Il s’agit en effet de passer des habitudes du laisser faire des années 70-90 à une prise en compte des exigences environnementale dès le début des projets. Notre association pouvait y contribuer.

En pratique à propos de Kerdoussal nous rédigeons un courrier à l’OPAC. Nous y reviendrons dans notre prochaine livraison d’information.

Les habitants à l'initiative

Finalement à travers ces deux réunions, on voit bien que deux réalités pourraient se compléter :

  • A Quimperlé Communauté : nous étions 35 participants dont 15 élu(e)s ou administratifs/ animateurs !

  • Le samedi à Kerdoussal nous étions 34 participant(e)s et 2 élu(e)s !

Pour rappel : Quimperlé Communauté : 57.291 Habitants au dernier recensement.

Commune de Moëlan/mer : 6874 Habitants

Quimperlé Communauté : la production d’énergie verte en question ?

Pouvons nous, sur les projets de Quimperlé Communauté, appliquer cette même préoccupation d’anticipation et de préservation de l’environnement que nous tentons de faire valoir à Moëlan ?

Prenons l’exemple de la production d’énergie verte.

36 MÉTHANISEURS sont prévus. La production envisageable de digestat est estimée à 24.000 tonnes par unité ( chiffre retenu par le préfet pour les 2 premières structures).

Au total cela représente : 36 X 24 OOO T = 864 000 TONNES de digestat à épandre.

864 OOO T /40 T = 21 600 Semi Remorque soit une file de camions de près de 400 kilomètres !

RBBM pose dès à présent les questions suivantes :

Quid de l’impact sur la nappe phréatique, du risque industriel, du bilan carbone du transport aller/retour et de l’épandage ?

Affaire à suivre !

En 2023, la participation des habitants sera au rendez-vous si les sujets importants sont abordés quand il est encore temps d’orienter favorablement les projets.

C’est cette approche constructive mais vigilante que RBBM souhaite confirmer durant cette année.

Une réflexion sur “Éditorial : Pour une participation active des habitants en 2023 !

  • Merci pour ce beau journal (Maheut en cadeau) où s’exerce une grande technicité; RBBBm va certainement en retirer qqs échanges et des rencontres.
    Mais là aussi ce n’est pas si simple d’oser répondre car les sujets sont complexes et les lecteurs sont surtout des apprenants. J’avoue que sur la méthanisation j’apprends encore (ce sujet me rebute)….36 méthaniseurs sur la Cocopaq ? Où? Ns avons une vue parcellaire de l’agriculture et ne savons pas quelle importance attribuer à ses composantes diverses. Le besoin de voir, de rencontrer est premier.
    C’est pourquoi je crois qu’il faut prendre concrètement un sujet en allant voir, en commentant avec les acteurs et ensuite élargir à froid cette réflexion par d’autres infos et d’autres intervenants …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EVENEMENTS A VENIR