Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
BélonPATRIMOINE HUMAIN

Haikus

En mai 2022, une dizaine de nos adhérents se sont réunis sur les rives du Bélon pour un atelier haikus. À quand le prochain ?

Les haikus sont des petits poèmes japonais rythmés en 5, 7, 5.
Pour Bashō, son poète le plus célèbre, le haïku n’est pas dans la lettre mais dans le cœur. Il s’efforce d’exprimer la beauté contenue dans les plus simples choses de la vie.
Dans cette manière de poème, Bashō parvient à exprimer « l’interpénétration de l’éternel et de l’éphémère ». C’est également une poésie de l’allusion et du non-dit qui fait appel à la sensibilité du lecteur.
Source Wikipédia.

Petite brise
Le courant pénètre et frise
J’aime le Bélon.

Assise face à la rive
Rochers, pins et bruyères
Zéro constructions.

Tout est silencieux
Petits clapots, cris des mouettes
Vent dans l’oreille gauche.

Ecouter son coeur
Habiter dans le silence
Oublier sa peine.

Dans le vieux vivier
Jouent des enfants de l’école,
Moi sur la falaise.

En face, port Manech
Autour de moi que du bleu
En bas le varech.

Fulennoù strewet  
Balafennoù o c’hoari 
Pell war an aber

Étincelles éparpillées
Papillons qui jouent
Loin sur l’estuaire.

Mouezhioù ken laouen
Al laboused o respont  
Etrezo, an ael 

Des voix si joyeuses
Les oiseaux répondent
Entre eux, le vent.

Redeg a reont
An Aven hag ar Belon
Davet an dremmwell         

Ils courent
L’Aven et le Belon
Vers l’horizon.

 

Devant nous la ria.
Petits traits de l’eau qui monte
avec la marée.

Vert pomme et vert sombre
bordent le vert émeraude
au fil de la mer.

Ruines sous mes pieds
qu’étiez-vous dans le passé ?
Rires joyeux au loin.

Voiles à l’horizon
recevez-vous bien la brise ?
Sortie du week-end.

L’eau murmure, chuchote.
Quels messages nous envoies-tu ?
Le téléphone sonne !

Le printemps arrive,
le souffle tiède, sec et frais,
espoir de beau temps.

Petit bateau rouge,
énergique petit rameur,
je ne vous vois plus.

Oiseaux en escadrilles
vous volez à toute vitesse.
La mouette paresse.

Le vieil escalier
ne dessert plus que les ruines
d’un monde passé.

Orange, gris ou noir
Mi-algue, mi-champignon, sur la rive
Vivants témoins du passé.

Cris stridents de la sterne
Vol plané, plongeon bruyant
Nichée sauvée pour ce jour.

Poètes perchés,
Temps arrêté au Bélon,
Haïku pour Danielle…

Quand recommençons-nous ?

À la prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EVENEMENTS A VENIR