Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le glyphosate en question … fin 2023

Vous reprendrez bien un peu de glyphosate ?

Malgré les alertes répétées des scientifiques sur les risques sanitaires et environnementaux du glyphosate, son autorisation a été renouvelée pour 10 ans dans l’UE.

L’abstention de la France lors du vote équivaut à une approbation de notre pays. C’est une trahison sans surprise des engagements pris.

La décision de la commission européenne s’est appuyée sur les rapports des agences réglementaires, nationales ou européennes (EFSA) qui ont fondé leur avis essentiellement sur les études et données, très partielles, fournies par les industriels eux-mêmes, sans tenir compte des études réalisées par la recherche académique indépendante.

Le Glyphosate : une des clés de voûte du système agro-industriel

Ce modèle dominant impacte l’accès à une alimentation de qualité. Le “low cost à tout prix” est néfaste pour la santé, pour l’environnement pour les conditions de travail et de l’emploi.

Dès 2019, le mouvement des Coquelicots a mis en lumière la concentration de multiples cocktails de pesticides dans les captages d’eau potable. De 1980 à 2021, 12 600 captages d’eau potable ont été fermés en France, dont près de la moitié du fait de teneurs excessives en nitrates et ou pesticides.

Hécatombe de la biodiversité :

  • Les sols s’épuisent en raison de pratiques agricoles dépendantes des intrants chimiques.
  • 70 % des haies ont été détruites en France depuis 1950 pour agrandir les champs, et la tendance est à l’accélération
  • Les populations d’oiseaux s’effondrent : 800 millions d’oiseaux ont disparu en Europe depuis 1980.

Une bonne partie du monde paysan a succombé au mirage agro-industriel. Beaucoup témoignent leur désarroi face à la spirale de l’endettement, et à un modèle économique mortifère à bout de souffle. De plus d’un million et demi il y a 40 ans, le monde agricole ne compte aujourd’hui moins de 450 000 personnes.

Voici ce qu’en dit le CNRS :

« Les recherches montrent que l’effet néfaste dominant est celui de l’intensification de l’agriculture, c’est-à-dire de l’augmentation de la quantité d’engrais et de pesticides utilisée par hectares ».

Peut-on être plus clair ?

“Actuellement l’homme mène une guerre contre la nature, s’il gagne, il est perdu.”  Hubert Reeves

Alors, continuons à agir pour que ce sujet soit au cœur de nos mobilisations et que la prochaine commission européenne revienne sur cette inacceptable décision d’autoriser le glyphosate, aujourd’hui et pour les 10 prochaines années.

Sources :

https://www.cnrs.fr/fr/presse/lintensification-de-lagriculture-est-lorigine-de-la-disparition-des-oiseaux-en-europe

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/la-pollution-des-eaux-superficielles-et-souterraines-en-france-synthese-des-connaissances-en-2022

 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *